A peine partie, me voilà rentrée de Derry. Comme d'habitude je vais trier mes quelque 200 photos avant de vous les montrer, en plusieurs fois.

Mardi matin avant de partir j'ai discuté avec David, le mec de Nadine. Quand je lui ai dit que j'allais à Derry, il a fait une drôle de tête et voilà la conversation qui a suivi :

David - Tu vas retrouver quelqu'un là-bas ?

Moi - Non.

D - Tu as des amis là-bas ?

M - Non. (au fur et à mesure son expression était de plus en plus étrange, comme s'il se trouvait face à une folle, une kamikaze ou bien une débile profonde)

D - Des amis vont te rejoindre ???

M - Non. J'ai réservé une chambre en auberge de jeunesse.

D - Et tu sais si elle est bien ?

M - Ben elle a l'air bien oui. C'est pas loin du Bogside.

D - Mais, mais, tu sais ce que c'est le Bogside ???

M - Oui.

D - Ok... (expression "elle est perdue, la pauvre petite, elle va vraiment pas bien dans sa tête")

M - Ben quoi, pourquoi pas ? Chuis jamais allée là-haut alors que j'avais toujours dit que j'irais. Et puis tu sais je suis déjà allée à plein d'endroits toute seule même à Dublin !

D - Oui mais Dublin encore ça me gênerait pas... C'est pas pareil là-bas, c'est le Nord, les gens sont pas pareils tu sais ! (ton paternel inquiet faisant la leçon)

M - Oui mais chuis pas Irlandaise alors je ne remarquerai sûrement rien ! (argument bidon pour le faire taire, au contraire j'ai cherché les différences)

D - En plus tu vas balader ton argent partout, ahlala...

Donc merci David (ou Davida, car il s'obstine à m'appeler Maria) de m'avoir presque fait flipper et presque fait la gueule. Dans le bus je me disais "Et si j'allais vraiment chez les fous ? Nan pas possible, y'a des trucs géniaux venant d'Irlande du Nord, comme, comme, Divine Comedy, et puis la maman d'Anna elle est du Nord et elle est super gentille et puis de toute façon j'avais dit que j'irais à Derry alors JE VAIS A DERRY !!". J'ai même pas cherché à faire valoir l'argument culturel ou historique à David, même si c'était ma raison principale d'y aller. Certains Irlandais préfèrent ne pas s'intéresser à leur histoire, le Nord c'est l'autre côté de la frontière alors on s'en occupe pas, sujet sensible, on fout tout sous le tapis ! J'ai pas trop l'habitude de ce rejet et de ces préjugés car dans le Donegal on était à côté d'eux tout le temps ^^ et puis pour moi le Nord c'était aussi l'endroit où le shopping est moins cher, et les beaux lacs près d'Enniskillen par exemple.

Peut-être que David a plus peur car il vient du comté de Meath et j'ai l'impression que plus les gens sont loin de la frontière, plus ils s'imaginent des choses, plus ils sont méfiants. D'après une autobiographie d'un Irlandais de Limerick (Angela's Ashes de Frank McCourt), les choses étaient comme ça déjà dans les années 1930, l'auteur se faisait embêter à cause de son "père du Nord avec ses airs bizarres et ses manières de protestant".

En tout cas, j'ai pas vu plus de gens craignos qu'on en verrait en France, y'a pas de junkies en pleine rue comme à Dublin, y'a pas eu d'alerte à la bombe et je ne me suis rien fait piquer et les seules personnes à venir m'adresser la parole spontanément ont été des petites filles qui voulaient l'heure au cinéma. Et elles étaient très polies.

Cependant, c'est sûr qu'aller à Derry pour voir les fresques du Bogside (l'ancien ghetto catholique), c'est pas partir faire la fête ! Mais même si l'histoire de la ville est chargée, je suis contente d'y avoir été, j'en avais besoin. Je pense que si l'on s'intéresse au conflit Nord-Irlandais, c'est là-bas qu'il faut aller. A bientôt pour les photos !

IMGP8038