Le système scolaire ici est tellement différent du système français que j’ai envie d’écrire un article dessus. Il y a plein de détails et de choses qui ont pu me paraître étranges voire carrément dangereux dans le système irlandais. Je le ferai en plusieurs parties ça vaut mieux !

 

Déjà, en ce qui concerne les maternelles… Y’en a pas ! Il y a des garderies, des jardins d’enfants. Ce qu’on veut nous coller en France ! A partir de 4 ans il y a un semblant de maternelle mais géré par le privé, cela s’appelle les « infant classes ».Cela oblige les parents qui ne peuvent trouver de place ou payer la garderie à rester à la maison pour s’occuper de leurs enfants. Avec la crise les choses ont sûrement changé, certains pères sont peut-être au chômage, mais autrement, qui resterait à la maison, à votre avis ?...

 

Et à 6 ans le primaire commence, cela dure jusqu’à 12 ans environ (6 niveaux). Ce qui est étrange, c’est que beaucoup d’écoles sont encore gérées par l’Eglise mais complètement financées par l’Etat. Le système ne s’est pas encore bien réformé depuis que l’Irlande s’est développée économiquement et socialement. Ça doit aussi arranger le gouvernement de ne pas avoir tout à organiser… Il reste des écoles avec des classes uniques dans les petits villages isolés.

 

De 12 à 17-18 ans, c’est l’école « secondaire », il n’y a pas de séparation entre collège et lycée ici, tout se fait dans un même établissement. Par contre, il y a une séparation entre les trois premières années, les années « junior » après lesquelles une minorité d’élèves part en apprentissage, et les années « senior », les deux dernières années qui mènent au bac. Entre les deux, il y a le Junior Certificate à la fin de la 3ème année (ceux qui partent en apprentissage en passent un spécial), c’est l’équivalent du Brevet. Après, il y a la possibilité de faire « l’année de transition » (the transition year ou TY), une année sans examens, axée sur le développement personnel, les stages, etc. Une année optionelle, ça existe ici !

 

Cela donne donc : Year 1, Year 2, Year 3, Junior Certificate, (Transition Year), Year 5, Year 6, et Leaving Certificate. Tout à la fin, il y a le Leaving Certificate, leur bac. Le nombre de points que les élèves y obtiennent détermine presque leur orientation, car pour rentrer dans une filière bien cotée et avoir le choix des cursus et des établissements, il faut obtenir un maximum de points. Et le redoublement n’existe pas ici. Donc si un élève rate son bac, il se retrouvera peut-être dans une formation peu demandée et qui ne lui convient pas, il n’aura pas de deuxième chance. La pression est très forte. Et les élèves ont la possibilité de passer un niveau différent pour chaque matière, ils ont le choix entre le niveau ordinaire et le niveau supérieur, plus varié et exigeant. Quand vous n’avez que 4 élèves qui passent le niveau ordinaire dans une classe de 25, vous vous demandez s’ils ne se sentent pas un peu inférieurs… je ne sais pas si c’est une bonne chose ce choix.

 

Il y a différents types d’écoles secondaires, publiques, privées, ou dans certaines il y aura surtout des élèves qui ne se destinent pas à l’université et qui feront sûrement des formations plus courtes. C’est un peu l’équivalent d’un lycée pro. Cependant si le choix de matières peut être différent (plus de matières techniques par exemple), les programmes sont les mêmes quel que soit le type d’école.

 

Où se situe mon école dans tout ça ?... J’ai l’impression qu’il y a un peu de tout ! Il y a plein de matières techniques (dessin industriel, menuiserie, etc) mais j’ai aussi des élèves qui passent le niveau supérieur pour plein de matières y compris le français. L’école a été ouverte car il en manquait une ici, après des demandes des familles je pense, donc c’est peut-être une « community school ». Elle semble plutôt publique que privée car la mentalité est plutôt ouverte (affiches et règlement pour la tolérance de l’homosexualité, ce qui n’est pas acquis dans toutes les écoles, profs plutôt cools, les élèves portent un uniforme pas trop strict, les filles ont droit aux pantalons !) mais il y a des crucifix dans certaines salles. Ce qui me fait aussi douter c’est que je crois que l’éducation religieuse est obligatoire dans mon école (elle ne l’est pas au niveau national).

 

Les trois matières obligatoires partout sont les maths, le gaélique et l’anglais. Mais j’ai appris que certains élèves en difficulté peuvent être dispensés de gaélique, dans mon école en tout cas. Sauf que des fois, ces élèves choisissent de faire du français... Cherchez l’erreur ! A part ces trois matières, les élèves font leur choix parmi : une ou plusieurs langues étrangères (espagnol et français dans mon école, allemand souvent), les sciences naturelles, l’art plastique, l’économie, la menuiserie ou le travail du métal, l’histoire, le droit, la cuisine, l’architecture, etc… Il y a beaucoup de possibilités ! Ils peuvent donc créer leur propre parcours, ils ne sont pas coincés dans des sections fermées comme en France, et se laissent plus de portes ouvertes pour poursuivre leurs études ou choisir un métier. Ils ont le droit de changer de matières après le Junior Certificate, et pas mal d’entre eux abandonnent le français à ce moment-là car c’est très difficile, ils se découragent. Ils passeront 6 ou 7 matières pour leur bac. Il existe un bac plutôt général (scientifique ou littéraire, en vue d’aller à la fac), un orienté économie et « business », et un censé les préparer à entrer directement dans la vie active (équivalent d’un bac pro dirons-nous). C ‘est donc un système qui n’est pas cloisonné et qui met l’accent sur la diversité.

 

Pour moi le bémol est que l’histoire-géo n’est pas obligatoire. Je pense que c’est très important de connaître le passé et de s’ouvrir au reste du monde. Et puis une histoire aussi compliquée que celle de l’Irlande… Il faut au moins la connaître un petit peu ! C’est l’organisation de la semaine qui pose problème ici… J’en parlerai la prochaine fois !