Même si ça commence à faire longtemps que je vis en Irlande, j'avais toujours réussi à éviter les cabinets médicaux ici... Je soignais mes petits rhumes moi-même, j'allais chez le médecin pendant mes vacances en France, etc. Lundi matin, je n'ai pas trop eu le choix : je me suis réveillée avec le cou et l'épaule droite complètement bloqués et très douloureux. J'ai eu peur : qu'est-ce qui m'arrive ? C'est un torticolis ? Non ça doit pas être si terrible, un torticolis. Je peux pas tourner la tête, et je passe mon permis vendredi, comment je vais faire ? AAAHHH ! Et accessoirement, je vais à l'école ou pas ?

J'ai vite constaté que je pouvais pas aller bosser comme ça, avec les gamins qui courent partout, les trajets entre les écoles, etc... J'avais juste assez de forfait pour prévenir ma tutrice. Après j'ai fait une petite recherche internet pour trouver un médecin à Carrick mais c'était vraiment pas clair et pas à jour. Alors je suis partie à pied, j'avais de la chance dans mon malheur, pas un nuage à l'horizon. Ne trouvant rien, je suis allée demander conseil au Health Board (genre de bureau de la sécu du coin) et ils m'ont indiqué un cabinet. Ca m'a fait traverser toute la ville.

C'était un cabinet avec plusieurs médecins (environ cinq). Il y avait un accueil avec une secrétaire, et une personne devant moi. D'après leur conversation (oui c'est pas bien d'écouter ce que les gens disent, mais je voulais avoir une petite idée du temps d'attente et du genre de la maison), les patients avec une "Medical Card" devaient attendre un peu plus  que les autres, ou revenir à 11h entre deux rendez-vous. Quand mon tour est arrivé j'ai expliqué directement que de toute façon j'avais pas de Medical Card et que ma carte européenne était périmée (merci chère CPAM). Je me suis préparée à payer plein pot, mais coincée comme j'étais (au sens propre et au figuré), ça me gênait pas. C'est fou comme on a moins de mal à lâcher les billets quand on va vraiment pas bien. La secrétaire m'a fait attendre, je pense qu'elle m'a donné le premier rendez-vous de libre car une demi-heure plus tard un médecin est venu me chercher.

J'en avais profité pour amener mon dossier de demande de Medical Card, il faut le faire signer par un médecin, et au moins je pouvais faire avancer ça ! Il m'a posé quelques questions sur mes antécédents médicaux et j'ai pas su répondre grand chose car j'étais tellement flippée avec ce qui m'arrivait. Il a conclu que c'était une méchante contracture musculaire et m'a prescrit des tas de trucs. Je lui ai dit "mais vous savez j'ai le permis vendredi, je pourrai conduire avec ces médicaments ?". Il m'a dit que si ça allait vraiment mal il me ferait un certificat médical pour annuler mon examen (et ainsi espérer me faire rembourser les 85 euros d'inscription...). Et il m'a aussi fait un certificat pour un arrêt maladie de trois jours. Aujourd'hui je suis de retour au boulot et je peux dire que les trois jours de repos n'étaient pas de trop, je les ai surtout passés à regarder des films allongée ou assise.

Après la consultation je suis allée payer la note au secrétariat : 40 euros. D'un point de vue français, ça fait mal. D'un point de vue irlandais, j'étais soulagée que ça soit pas plus, c'était à peu près ce que mes collègues avaient dit. Sauf que je n'en récupèrerai pas un centime. Ensuite la visite à la pharmacie : ici ils ne prescrivent pas au nombre de jours (du moins pas dans mon cas lundi) mais au nombre de cachets. Par exemple, 50 cachets de paracétamol. Donc le pharmacien ne vous donne pas des boites, mais il met les comprimés dans des petits flacons ou sachets. Le nombre exact prescrit par le médecin ! Et ça prend un peu de temps pour compter les cachets et parce qu'ils impriment des petites étiquettes avec la posologie et des conseils, à coller sur les tubes. Là il m'en reste plein car j'ai pas forcé sur les doses et puis j'ai arrêté l'un des médocs pour pouvoir conduire ce soir et demain. Ca m'a coûté 15 euros les trois sachets/tubes. Je m'attendais à 25 euros donc j'ai été soulagée (c'est dingue non, être soulagée de payer 15 euros de médocs non remboursés). En rentrant chez moi j'ai vu que la pharmacienne avait mis une facture (pour ceux qui veulent demander un remboursement) et le total était en réalité de 15 euros et 2 cents. Je pense qu'en France ils auraient demandé les deux cents. Vous voyez ici c'est un business un peu approximatif, la santé : pas de tarif de base (pas que je sache), un nombre de cachets un peu au pif (j'ai eu trois fois trop d'anti-douleurs, je sais pas pourquoi), et puis la pharmacie qui arrondit ses prix.

Maintenant ça va bien mieux, mais j'ai un peu peur car mon bras gauche est bizarre alors qu'il allait très bien lundi, et j'ai un peu des fourmis dans la main, et j'en avais pas lundi, le médecin m'avait posé la question d'ailleurs. J'espère que je me suis pas coincé un nerf. Je crois que quand on retourne voir un docteur après un traitement qui n'a pas marché, la consult est gratuite. J'espère. Mais faut que je tienne jusqu'à demain midi ! Déjà, j'ai conduite ce soir. J'avais prévenu Declan de mon petit souci de santé, et il m'avait dit "tiens-moi au courant, annule s'il le faut, mais tu dois être en forme vendredi pour fêter ton permis :-)" (oui, c'est un papy qui met des smileys dans ses SMS). Si j'ai mon permis, je m'en fous totalement de devoir repayer 40 euros, et 15 euros, d'abandonner mes élèves, et d'être KO à cause des médicaments. Au pire, je le fêterai le week-end d'après !